news

Nous renouvelons l’appel pour sauver la vie de Dexter Johnson, condamné à mort au Texas le 2 mai prochain

22 Avril 2019 - ÉTATS UNIS

Peine de mort

Une lettre depuis la prison

Partager Sur

Ces derniers jours nous avons reçu quelques lignes d’une lettre de Dexter Johnson, condamné à mort au Texas envoyée à Federica de la Communauté de Sant’Egidio qui, comme de nombreuses autres personnes, est en correspondance avec un condamné dans le couloir de la lort. Federica et Dexter sont amis épistolaires depuis 2008.

Federica nous raconte: “Dexter et ses 5 frères ont grandi sous la protection tendre de leur douce maman qui, depuis qu’il est en prison est toujours venue lui rendre visite, sans le faire manquer de rien si ce n’est son affection”. Dexter n’a pas connu son père, mais est devenu lui-même père: il a une fille de 13 ans, dont il est très fier.

Dexter sait qu’à la Communauté de Sant’Egidio nous prions pour lui et il remercie pour cela. Dans les années vécues dans les bras du couloir de la mort il a traversé des moments de tristesse et d’angoisse à travers la perte d’autres condamnés dont il était devenu ami. Il a appris à trouver du réconfort dans la lecture de la Bible. La prière, écrit-il, l’a aidé à rester fort et à ne pas se laisser abattre dans les moments difficiles.

Avec Federica, nous faisons appel aux autorités pour demander de stopper son exécution !

L’Etat américain du Texas prévoit d’exécuter Dexter Johnson le 2 mai 2019.

Agis pour défendre la vie de Dexter : par un clic, envoie une lettre au Texas Board of Pardons and Paroles pour demander la clémence à son égard.

Nous demandons à tous les hommes de bonne volonté d’écrire au Gouverneur du Texas Greg Abbott et au Texas Board of Pardons and Paroles pour demander sa clémence, afin d’arrêter l’exécution de Dexter Johnson.

CLIQUER ICI POUR ENVOYER L'APPEL

 

Pour en savoir plus sur Dexter Johnson cliquer ici



Nous renouvelons l’appel pour sauver la vie de Dexter Johnson, condamné à mort au Texas le 2 mai prochain
Nous renouvelons l’appel pour sauver la vie de Dexter Johnson, condamné à mort au Texas le 2 mai prochain