news

Des couloirs humanitaires en Allemagne aussi : Sant’Egidio en parle dans une conférence de presse à Berlin

5 Juin 2016 - BERLIN, ALLEMAGNE

AllemagneréfugiésCouloirs humanitaires

Partager Sur

Au cours d'une conférence de presse tenue à l'Académie catholique de Berlin, Ursula Kalb de la Communauté de Sant'Egidio a expliqué le projet des couloirs humanitaires, en mettant en évidence sa capacité à représenter, aussi pour l'Allemagne, un système innovant d'accueil qui valorise les ressources de la société civile. "Aux portes de l'Europe, a-t-elle déclaré, se noue une tragédie humanitaire. Nous en sommes conscients et nous en sommes corresponsables si nous n'agissons pas avec urgence. Nous ne pouvons pas promouvoir l'humanisme seulement pour nous-mêmes ! Il est urgent et impératif d'ouvrir des voies légales pour l'entrée des réfugiés. Le temps des invocations est terminé. L'heure est venue de passer à l'action."

Markus Kerber, président de la Fédération de l'industrie allemande (BDI) , qui représente 100 000 entreprises fédérées, a critiqué dans son intervention la confusion qui est régulièrement faite dans le débat public entre asile et immigration. En effet, pour que les réfugiés puissent s'intégrer en Allemagne, de gros efforts sont nécessaires dans le domaine de l'éducation. L'été 2015 a montré que, depuis les années 1990, l'Europe a oublié les problèmes qui couvaient à ses frontières et porte une grande responsabilité à l'égard de ses voisins en Afrique et au Moyen-Orient. C'est pourquoi le projet pilote des couloirs humanitaires doit en appeler au politique.

L'évêque de l'Eglise protestante de Berlin-Brandebourg, Markus Dröge, a dit que nous ne pouvions pas nous habituer à la tragédie qui se déroule en mer Méditerranée ni aux images de mort. Il a évoqué les programmes fédéraux d'accueil pour les réfugiés syriens qui ont pris fin récemment et a souhaité leur réactivation. Il a soutenu qu'il existe une grande possibilité d'engagement dans l'accueil des réfugiés, à même d'impliquer entre autres les communautés paroissiales, et qu'en outre le programme européen de relocalistion des réfugiés n'a pas encore pris en charge beaucoup de personnes à ce jour. C'est la raison pour laquelle il a remercié la Communauté de Sant'Egidio d'avoir soulevé ce débat en Allemagne et attiré l'attention sur cette problématique.

L'évêque catholique de Berlin, Heiner Koch, a déclaré soutenir entièrement le projet des couloirs humanitaires. Il a fait part de sa gratitude envers la Communauté de Sant'Egidio parce qu'elle a eu le courage d'agir concrètement. Il s'est également félicité de ce que cette initiative soit menée par la société civile. Se décharger de toute responsabilité sur le politique constitue souvent en effet une justification à un désengagement personnel . "Tout individu aidé a une valeur et toute mort est une mort de trop. Notre Eglise apporte ici tout son soutien spirituel, matériel et politique."