news

En mémoire de Lilia, et des pauvres de Moscou qui sont morts dans la rue

7 Mars 2016 - MOSCOU, RUSSIE

PauvretéSans-abriModesta ValentiMoscou

Partager Sur

Nombreux étaient les pauvres qui se sont joints aux amis de la Communauté de Sant'Egidio à Moscou pour faire mémoire, dimanche dernier, des pauvres morts dans la rue. Depuis dix ans, la famille de la communauté se retrouve à la paroisse des Saints Côme et Damien pour ce moment de prière et de recueillement. En effet, depuis 2006, année où mourut de froid Lilia - une femme de quarante-quatre ans que Sant’Egidio connaissait bien - la Communauté fait mémoire d'elle ainsi que des autres amis de la rue qui non pas survécu aux conditions de vie difficiles et au froid hivernal. Parmi les participants à la prière, que de visages émus, en particulier chez les pauvres et les jeunes !

“Personne n'est pauvre au point de ne pouvoir aider quelqu'un d'autre” – ces paroles, prononcées à la fin de la prière, ont introduit la quête que nous avons faite en faveur de Mangunde, un petit village du Mozambique qui a été frappé par la famine ces derniers mois, et que différents amis de Sant'Egidio soutiennent à distance, depuis plusieurs années, à partir de Moscou. De nombreux pauvres ont participé à cette quête en donnant ce qu'ils pouvaient. La prière en mémoire de Lilia s'est terminée avec un bon repas organisé dans la salle de conférence de la paroisse.