news

Migrants : il n'est pas acceptable de mourir de froid à quelques mètres de l'Europe

25 Janvier 2022

Couloirs humanitaires
MIGRANTS

Développer les couloirs humanitaires et ouvrir les voies d'entrée régulières dont le continent a besoin

Partager Sur

Une nouvelle tragédie de la mer oblige tout le monde à ne pas rester indifférent : il n'est pas acceptable de mourir de froid à quelques mètres de l'Europe.
 
La communauté de Sant'Egidio présente ses condoléances aux sept citoyens du Bangladesh qui ont perdu la vie à cause de l'hypothermie - certains sur le bateau où ils voyageaient, d'autres immédiatement après le débarquement à Lampedusa - et s'unit à la douleur de leurs familles. Notre continent doit sortir de son sommeil et veiller à sauver les nombreux migrants qui sont en danger chaque jour en mer Méditerranée.
 
Mais il est nécessaire, dans le même temps, de développer les couloirs  humanitaires - qui ont déjà offert à plus de 4.300 réfugiés un projet d'intégration précis en Europe - et de préparer l'ouverture de nouvelles voies d'entrée régulières pour des raisons professionnelles, comme de nombreux entrepreneurs du secteur agricole ainsi que du secteur industriel et des services à la personne l'exigent depuis longtemps.