news

Solidarité avec les pauvres en Colombie, où la pandémie provoque une récession économique et met en danger la paix

27 Août 2020 - BOGOTÁ, COLOMBIE

La ColombieAmérique latinecoronavirus

Partager Sur

En Amérique latine, la pandémie de coronavirus ne faiblit pas et risque même de provoquer une récession économique aux effets sociaux dévastateurs. L'une des nations les plus touchées est la Colombie, avec plus d'un million de personnes contaminées et presque vingt mille morts. Au cours des deux dernières semaines, on a assisté à une détérioration du climat dans le pays, causée par l'arrêt du processus de paix et le durcissement des violences, qui ont provoqué sept massacres faisant une cinquantaine de morts. Cette situation met en péril l'accord de paix signé en 2016 entre les FARC et le gouvernement.

Dans ce contexte, la présence de la Communauté dans le pays sudaméricain se révèle très importante. Sant'Egidio à Bogota a redoublé d'efforts pour répondre aux nombreuses demandes des pauvres, à commencer par les distributions de colis alimentaires aux familles en difficulté et de la multiplication, dans différents quartiers de la ville, des "dîners itinérants" pour aider les personnes vivant dans la rue.

De plus, pour briser l'isolement des personnes âgées ont été réalisées plusieurs initiatives, comme par exemple l'échange de lettres. Les Jeunes pour la Paix se sont également mobilisés pour garder contact avec les enfants des Ecoles de la Paix, en faisant des appels-vidéo.

Une réalité particulièrement complexe est celle des migrants provenant du Venezuela. Au cours des trois dernières années, presque deux millions de Vénézuéliens ont traversé la frontière colombienne; la plupart ont dû parcourir des milliers de kilomètres, accomplissant des voyages rendus difficiles par les conditions climatiques, la violence et le risque d'être enlevés ou agressés par divers groupes criminels, présents sur le territoire colombien. 

Sant'Egidio s'est tout de suite engagée dans l'aide et l'intégration des immigrés, distribuant de la nourriture dans les rues et dans plusieurs camps de la ville, outre le soutien scolaire aux enfants à travers l'Ecole de la Paix. Récemment, grâce à une collaboration avec l'Université de Los Andes, la Communauté a mené une campagne pour collecter des produits alimentaires et en même temps pour fournir des informations aux migrants sur les services et sur les droits dont ils peuvent jouir, également pour créer une culture de l'accueil dans la société.

L'un des fruits de cette solidarité a été l'ouverture d'une maison pour deux familles de migrants vénézuéliens qui vivaient auparavant dans la rue. Ils étaient arrivés cinq mois plus tôt de Bogotá. Après un long voyage et grâce à la solidarité de beaucoup, il a été possible de leur donner une maison, qui redonne espoir et protection en ce temps de pandémie.

La Communauté de Sant'Egidio en Colombie continue de rester aux côtés des migrants vénézuéliens et des plus pauvres, car cette pandémie a rappelé à tous que nous sommes sur la même barque, et bien qu'étant au milieu de nombreuses difficultés il est possible d'être un signe de paix et de solidarité.



Solidarité avec les pauvres en Colombie, où la pandémie provoque une récession économique et met en danger la paix
Solidarité avec les pauvres en Colombie, où la pandémie provoque une récession économique et met en danger la paix
Solidarité avec les pauvres en Colombie, où la pandémie provoque une récession économique et met en danger la paix