news

Dans les camps de réfugiés au Mozambique avec la Communauté de Sant'Egidio

13 Juillet 2020 - MOZAMBIQUE

Le Mozambiquecoronavirus
Cyclone IDAICovid-19

Partager Sur

Le Mozambique ces derniers mois a vu grandir de manière significative le nombre de "deslocados", c'est-à-dire de réfugiés et de déplacés, qui emplissent des camps de vastes camps de migrants improvisés. En effet, aux nombreuses personnes qui, attirés par la relative stabilité du pays, y avaient trouvé refuge depuis la Corne de l'Afrique et depuis la région des Grands Lacs, se sont récemment ajoutés les déplacés "internes", certains pour raisons environnementales - ceux qui ont dû s'éloigner de leur propre terre, frappée par les cyclones Idai et Kenneth et par les inondations des mois suivants - d'autres fuyant les zones de Cabo Delgado, la partie nord du pays, théâtre d'incursions terroristes semant la terreur et la mort, comme cela s'est passé récemment à Mocìmboa da Praia, où un jeune de la Communauté de Sant'Egidio, Antonio, a trouvé la mort.

Sant'Egidio a donc intensifié sa présence ainsi que les aides dans ces camps, où la situation sanitaire est d'autant plus grave à cause de la pandémie du coronavirus.

Prévenir la diffusion du virus dans ces zones à haute densité de population, difficulté d'approvisionnement en eau et rares structures hygiénico-sanitaires, est un objectif de première importance.

Ainsi, Sant'Egidio est en train de multiplier les initiatives: à Mandruzi, un camp de déplacés en raison du cyclone Idai, situé à 30 km de Beira, où vivent environ 2 000 personnes, des cours ont été donnés sur la manière de prévenir le Covid-19, et des masques de protection, de l'alcool, du gel, du savon et des vêtements ont été distribués.

Les leçons d'éducation sanitaire se tiennent dans les langues locales  - le cisena et le cindau - et non en portugais, pour s'assurer que tous comprennent comment le virus se transmet, quels en sont les symptômes et comment le prévenir. 

Dans le camp de Mutua, où plus de 4 000 personnes ont perdu leur maison en raison du cyclone Idai, la Communauté a distribué des matelas, avec l'aide de AIDS-Stiftung, à de nombreuses personnes âgées.

Lors de ces interventions, Sant'Egidio met au service des Mozambicains l'expérience du programme de santé DREAM.

La Communauté a également adressé un appel aux autorités et aux populations, pour inviter à soutenir la collecte d'aides et pour sensibiliser et susciter une culture de l'accueil.

 

 

Lire également :

Les réfugiés du Mozambique : des vies marquées par la pauvreté, les changements climatiques et la violence. Sant'Egidio dans les camps de réfugiés et de déplacés internes

 

 



Dans les camps de réfugiés au Mozambique avec la Communauté de Sant'Egidio
Dans les camps de réfugiés au Mozambique avec la Communauté de Sant'Egidio
Dans les camps de réfugiés au Mozambique avec la Communauté de Sant'Egidio
Dans les camps de réfugiés au Mozambique avec la Communauté de Sant'Egidio
Dans les camps de réfugiés au Mozambique avec la Communauté de Sant'Egidio
Dans les camps de réfugiés au Mozambique avec la Communauté de Sant'Egidio