news

Floribert, tué par la corruption, indique une voie de rédemption pour l’Afrique. Vidéo [PT]

15 Mai 2019 - NAMPULA, MOZAMBIQUE

Le livre sur Floribert « Un chrétien face à la corruption » a été traduit en portugais et présenté à Nampula au Mozambique

Partager Sur

Le livre « Un chrétien face à la corruption » révèle la force de Floribert, jeune Congolais de la Communauté de Sant'Egidio, assassiné en 2007 parce qu'il n'avait pas cédé à la correction et refusé de laisser passer des tonnes de riz avarié alors qu’il travaillait à la douane.

La présentation du livre la semaine passée à Nampula (Mozambique), après sa traduction en portugais, est une manière de continuer un témoignage de vie pour encourager chacun à dire « non » à la corruption. Faite souvent de gestes qui ne sont pas considérés comme graves, la corruption prive en réalité toute la société de ressources qui devraient être utilisées pour l’école, la santé et tant d’autres choses, que ce soit dans les pays riches comme dans les pays en développement.
 

Floribert Bwana a donné sa vie à l’âge de 26 ans, parce que, disait-il « la santé des gens vaut plus que l’argent ». À la fin de l’année 2018 s’est conclue la phase diocésaine du procès de béatification de ce jeune homme, martyr de la corruption, guidé par la foi, et source d’inspiration pour tant de personnes dans le monde.

Le livre, écrit par Francesco De Palma, de la Communauté de Sant’Egidio, retrace en 14 chapitres bouleversants la vie et les paroles de Floribert, qui avait rencontré chez les pauvres, et en particulier dans le monde des enfants de la rue, une réalité à changer, face à laquelle il ne fallait pas transiger. Il a refusé des offres de milliers de dollars et à continué de le faire même lorsqu'arrivèrent les menaces, jusqu’au meurtre.

.

Lire l'histoire de Floribert [IT] >>