news

A Paris, le 48e anniversaire de la Communauté fêté avec le Cardinal André Vingt-Trois

28 Mai 2016 - PARIS, FRANCE

Jeunes pour la PaixFranceAnniversaire

Jeudi 26 mai, le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, a célébré la liturgie à l’occasion de la fête du 48e anniversaire de la Communauté de Sant’Egidio qui a réuni toute la Communauté et de nombreux amis dans l’église Saint-Séverin, à deux pas de la cathédrale Notre-Dame.

Partager Sur

 

Marco Impagliazzo, président de la Communauté de Sant’Egidio, et Hilde Kieboom, vice-présidente, étaient également présents pour ce rendez-vous qui s’est prolongé par une grande réception dans le cloître de l’église à laquelle ont participé 300 personnes, dont bon nombre de sans-abri et de personnes âgées amis.

Mgr Vingt-Trois, pendant la liturgie, a souligné combien « l’ouverture et cet engagement de l’Église à aller vers les autres sont constitutifs de son identité ». Et le cardinal d’ajouter : « C’est dans le dynamisme de cette mission que la Communauté de Sant’Egidio est née, a grandi et se développe, dans la richesse, la multiplicité des contacts et des relations avec d’autres croyants, d’autres cultures, avec des hommes et des femmes qui sont significativement représentatifs de l’universalité de l’humanité, comme aussi avec ceux qui partagent dans la pauvreté le chemin du Christ ». [lire l'homélie du cardinal André Vingt-Trois]

 

 

Valérie Régnier, responsable de la Communauté en France, dans ses paroles de remerciement a rappelé le rêve de la Communauté : « partir des périphéries et comprendre le monde dans lequel nous vivons à partir des périphéries. Ce qui nous rend joyeux aujourd’hui, c’est l’amitié, c’est la fête de l’amitié et c’est avant tout l’amitié des personnes les plus pauvres, des périphéries géographiques et existentielles de notre ville et de notre monde.

Être ami des pauvres a pour nous une grande signification, celle d’être amis de la paix. Nous ne nous lasserons pas et nous demandons au Seigneur de soutenir la route de la Communauté afin qu’elle ne se lasse jamais de travailler pour la paix dans le monde », a-t-elle conclu.

Jeudi soir, ce rêve et cette prière était le rêve de tous et en particulier des nombreux jeunes présents, membres du mouvement des « Jeunes de la Paix » de Sant’Egidio et actifs tout au long de l’année auprès des sans-abri de Paris et du bois de Vincennes. Tous heureux et fiers de faire partie de cette Communauté de peuples qui tente toujours d’apporter une contribution au changement en mieux de notre monde.