news

Paths of Peace : tous à Münster en Allemagne, du 10 au 12 septembre, pour parcourir ensemble des chemins de paix

29 Juin 2017 - OSNABRÜCK, ALLEMAGNE

Prière pour la PaixDialogue interreligieuxMünster 2017

La conférence de presse de présentation de la rencontre internationale de prière pour la paix

Partager Sur

La conférence de presse de présentation de la prochaine rencontre internationale de prière pour la paix "Paths of Peace" (Chemins de paix) a eu lieu aujourd'hui. Cette rencontre se déroulera du 10 au 12 septembre dans les villes de Münster et d'Osnabrück en Allemagne.

Ont participé à la conférence de presse Mgr Franz Joseph Bode et Mgr Felix Genn, respectivement des diocèses d'Osnabrück et de Münster, ainsi qu'une délégation de la Communauté de Sant'Egidio. C'est la troisième fois, après Aix-la-Chapelle en 2003 et Munich en 2011, que la prière pour la paix se déroule en Allemagne. Elle revient cette année au cœur de l'Europe, soixante ans après la signature des “traités de Rome”, qui ont inauguré une saison inédite de paix sur notre continent. Aujourd'hui, l'Europe - et c'est l'un des messages qui partira de Münster et d'Osnabrück- a une nouvelle mission : être la terre élue du dialogue interreligieux.

Nombreux sont les thèmes qui seront abordés dans les différentes tables rondes : environnement, migrations, intégration, exploitation des mineurs, trafic d'êtres humains, guerres.

"Les religions, si elles ne se laissent pas instrumentaliser, constituent une dimension incontournable de la solution. Les religions possèdent des énergies de paix, qui doivent être libérées. Durant toutes ces années, avec l'esprit d'Assise, les religions sont devenues plus conscientes de leur responsabilité. Les religions peuvent et doivent faire plus pour la paix." Ce sont les mots de Cesare Zucconi de la Communauté de Sant'Egidio.

L'évêque de Münster, Felix Genn, a invité à “continuer à croire qu'il est possible de changer le monde, comme le fait Sant’Egidio, née en  ’68 quand passait un souffle de changement dans la société” . L'évêque d' Osnabrück, Franz Joseph Bode, a rappelé quant à lui que de nombreux témoins de pays en guerre participeront à la rencontre "Chemins de paix" : “Ce n'est pas de la théorie, écoutons-les : ils nous demandent d'être des artisans de paix”.

Nous voulons en ces jours recueillir ces voix, souvent inaudibles, et les porter au cœur de l'Europe.

La participation de la chancelière Angela Merkel a été annoncée, s'ajoutant à de nombreuses figures institutionnelles et aux responsables des religions mondiales. En septembre dernier à Assise, trente ans après la journée voulue par le pape Wojtyla, le pape François avait participé à la rencontre internationale soulignant qu' “aucune guerre n'est sainte, seule la paix est sainte”.