news

Covid 19, Sant’Egidio soutient la proposition de Guterres d’un moratoire sur la dette de l’Afrique

6 Avril 2020

Paixcoronavirus

Partager Sur

La Communauté de Sant’Egidio soutient la proposition du Secrétaire général des Nations Unies d’un moratoire sur la dette des pays émergents, en particulier africains, moins préparés à affronter l’urgence de la pandémie de coronavirus. “Un moratoire de la dette de ces pays - a affirmé Guterres - est nécessaire, afin de mobiliser des sommes importantes et d'élaborer des mesures concrètes contre la pandémie.”

La situation sanitaire africaine commence à devenir préoccupante: de nombreux pays entrent en confinement, et les premiers problèmes d’approvisionnement en nourriture dans les grandes villes apparaissent. De plus, les structures sanitaires ne sont pas adaptées au défi et quasiment inexistantes en milieu rural.

Selon le Secrétaire général de l’ONU, la relance de l’économie globale ne pourra faire abstraction d’une nouvelle réflexion générale de la stratégie: «ou bien ce seront des réponses solidaires ou alors de telles réponses resteront inefficaces».

Sant’Egidio, engagée depuis presque vingt ans dans le soutien des systèmes sanitaires africains grâce au programme DREAM, est en train de réajuster ses propres structures sanitaires pour lutter contre le virus et partage l’espérance qu'à partir de l’urgence de la pandémie on puisse repenser un système de santé vraiment accessible à tous les citoyens.