news

Soudan du Sud, Sant’Egidio: le dialogue pour la paix inclut toutes les forces impliquées dans le conflit

23 Novembre 2019 - DÉCEMBRE, ITALIE

Paix
Soudan du Sud

Une déclaration du South Sudan Opposition Movements Alliance a été signée à Rome

Partager Sur

Au terme de trois jours de pourparlers à Sant'Egidio, les représentants du South Sudan Opposition Movements Alliance, la coalition des mouvements d'opposition qui n'avaient pas adhéré à l'Accord de paix d'Addis Abeba en septembre 2018, ont signé une déclaration qui a été présentée ce matin en conférence de presse.

Après une analyse attentive de la difficile situation que traverse le pays, également à la lumière de la récente prorogation de la période de transition et du fort encouragement du pape François pour que l'on arrive rapidement à une solution pacifique et à un gouvernement d'unité nationale, les délégués présents à Rome ont décidé de s'engager pour soutenir avec des énergies renouvelées le processus de paix. "Ce n'est qu'à travers le dialogue politique et la négociation - a déclaré le général Thomas Cirillo Swaka - que le processus de paix pourra avancer et affronter les causes à la racine du conflit". "Il est nécessaire d'inclure toutes les forces impliquées dans la crise, pour donner confiance aux nombreux réfugiés internes et à tous ceux qui se sont réfugiés dans les pays limitrophes", a affirmé Mauro Garofalo, responsable des relations internationales de la Communauté.

Les mouvements ont également demandé à Sant'Egidio de les accompagner dans ce processus vers un gouvernement d'unité nationale et de continuer à associer le gouvernement en fonction, les signataires de l'accord d'Addis Abeba et les diverses organisations aux niveaux régional et international.

La déclaration du South Sudan Opposition Movements Alliance  >>



Soudan du Sud, Sant’Egidio: le dialogue pour la paix inclut toutes les forces impliquées dans le conflit
Soudan du Sud, Sant’Egidio: le dialogue pour la paix inclut toutes les forces impliquées dans le conflit
Soudan du Sud, Sant’Egidio: le dialogue pour la paix inclut toutes les forces impliquées dans le conflit