news

500 jeunes Européens à Auschwitz : à partir de la mémoire de la Shoah, la proposition d’un monde sans violence

20 Septembre 2017

Roms et SintisL'EuropeJeunes pour la Paix

à Cracovie, cinquième édition de la rencontre internationale

Partager Sur

Du 21 au 24 septembre se tient, en Pologne, la 5e édition de la rencontre internationale « Jeunes européens pour un monde sans violence », mise en œuvre par la Communauté de Sant’Egidio. Plus de 500 jeunes de Tchéquie, Pologne, Roumanie, Russie, Slovaquie, Ukraine et Hongrie participent au congrès.

Les jeunes, étudiants et lycéens, feront mémoire de l’horreur de la Seconde Guerre mondiale, de l’abysse de la Shoah et du Porrajmos (l’extermination des Rom et des Sinti), convaincus que ces drames constituent aujourd’hui encore un moment décisif et un point de référence pour l’avenir de l’Europe, pour construire la civilisation du vivre-ensemble et des sociétés inclusives. Ils écouteront le témoignage de Rita Prigmore, femme sinti de Würzburg (Allemagne), victime des expériences médicales nazies. La visite du musée du camp d’Auschwitz et une marche silencieuse dans le camp d’extermination de Birkenau, avec le dépôt de couronnes de fleurs au mémorial des victimes du camp, exprimeront l’engagement à lutter contre toute forme de violence et de racisme et à construire la paix.