news

Contre la malnutrition infantile, envoi de 500 000 kg de pâtes pour les enfants en Lybie et en Amérique latine

19 Septembre 2017

SalvadorPérouL'aide humanitaireLibye

Douze containers sont partis du port de Gênes vers le Salvador, le Pérou et la Libye

Partager Sur

La lutte contre la malnutrition des enfants les plus vulnérables est un engagement de Sant’Egidio sous de nombreuses latitudes. Ainsi, ces derniers jours, à partir du port de Gênes, après une longue préparation et la participation de diverses institutions – Guardia di Finanza (police douanière et financière), Bureau  des Douanes, ministère des affaires étrangères – douze containers sont partis, contenant près de 500 000 kg de pâte d’excellente qualité, données à la Communauté.

 

Destinataires : les enfants du Salvador, du Pérou et de la Libye.

Au Salvador, les pâtes seront distribuées dans les écoles rurales du pays, grâce au projet « Alimentarse bien para estudiar mejor ». En effet, la malnutrition des enfants représente un problème non seulement pour leur santé, mais aussi pour leurs capacités d’apprentissage. Souvent, fatigués par de longs parcours à pied, mal nourris, ces enfants n’arrivent pas à suivre les leçons de manière régulière.

L’école devrait fournir un repas par jour aux enfants, mais la crise économique qui sévit depuis longtemps au Salvador l’a réduit à un seul verre de lait par élève. Les Jeunes pour la Paix aideront à les distribuer..

 

Au Pérou, les pâtes seront utilisées pour soutenir les restaurant sociaux ouverts dans plusieurs écoles élémentaires, gérées par des congrégations religieuses, après les inondations qui ont violemment secoué le pays aux mois de mars et avril. Les conséquences des inondations, qui ont fait plus de 100 morts et près de 18 000 déplacés, se font malheureusement encore fortement sentir dans de nombreuses zones rurales. Les enfants des familles les plus fragiles continueront, notamment grâce à cette aide, à recevoir un repas après leur journée d’étude.

En Libye, les pâtes seront destinées aux hôpitaux de Sebha et Gat, deux villes importantes du Fezzan, auxquelles ont déjà été envoyées deux containers de médicaments. Nous continuons ainsi à donner suite à l’accord signé à Sant’Egidio en 2016 par les principales tribus du sud pour la libre circulation des aides humanitaires. A travers la remise de nourriture et de médicaments, la Communauté de Sant’Egidio veut soutenir le fonctionnement des centres de santé les plus importants dans le sud de la Libye et aller à la rencontre des besoins des populations civiles les plus fragiles qui souffrent à cause de l’instabilité du pays.