news

La Communauté se souvient avec affection du cardinal Dionigi Tettamanzi

6 Août 2017

Eglise

une longue amitié, dans les diocèses de Gênes et de Milan, dans l'engagement pour le dialogue et l'attention aux pauvres

Partager Sur

La Communauté de Sant’Egidio se souvient avec affection du cardinal Dionigi Tettamanzi, auquel la liait une longue amitié.

Avec lui, la Communauté a partagé la passion et l'engagement dans les relations œcuméniques et le dialogue interreligieux, tout particulièrement à l'occasion de deux étapes importantes du chemin de l'Esprit d'Assise : en 1999, à Gênes, avec la rencontre œcuménique “Églises sœurs, peuples frères” et, en 2004, à Milan, avec la rencontre interreligieuse “Religions et cultures. Le courage d'un nouvel humanisme”, toutes deux organisées en collaboration avec le cardinal dans les villes dont il a été successivement l'archevêque.

Son ministère épiscopal dans des réalités complexes comme celles de Gênes et de Milan a été marqué par une prédication évangélique attentive aux demandes des gens et aux attentes de la ville. Il fut un évêque qui a cultivé une sollicitude fidèle à l'égard des pauvres pour lesquels il a accompli des gestes concrets de solidarité et de proximité personnelle. Sa sensibilité envers eux est bien exprimée par les paroles qu'il a prononcées à l'occasion de l'évacuation d'un campement rom : “Que la misère ne soit pas passée sous silence, qu'elle soit plutôt écoutée pour être dépassée”. C'est avec cette sensibilité et avec une attention toute paternelle que, durant son épiscopat, il a accompagné la vie des Communautés de Sant’Egidio, d'abord à Gênes, puis à Milan, soutenant leur travail en faveur des pauvres et la défense de leurs droits.

Cette longue amitié, qui a grandi dans l'engagement pour le dialogue et en faveur des pauvres, est la raison aujourd'hui de notre profonde gratitude.