news

SIDA, le prix Antonio Feltrinelli de l’Accademia dei Lincei attribué au programme DREAM

10 Novembre 2016

BoursesSidaDream

Le 11 novembre, le prix récompensera une « entreprise exceptionnelle à haute valeur humanitaire »

Partager Sur

Vendredi 11 novembre, durant la cérémonie d'ouverture de la rentrée académique, le président de l’Accademia dei Lincei, Alberto Quadrio Curzio, remettra au programme DREAM le “prix qui récompense une entreprise exceptionnelle à haute valeur morale et humanitaire”. Cette reconnaissance importante contribuera à la réalisation du nouveau centre de santé à Zimpeto, lequel deviendra ainsi une structure à haut impact sanitaire et social, unique au Mozambique. Destiné surtout au soin des femmes et des enfants, le centre de Zimpeto aura une vocation polyvalente : à côté de services spécialisés dans le traitement de l'infection à VIH et la prévention de la transmission de la mère enceinte à l'enfant à naître, seront également présents des laboratoires pour le diagnostic précoce des néoplasies des femmes (cancer du col de l'utérus et du sein), un service pour le soin de la tuberculose (première cause de mortalité chez les personnes porteuses du VIH et l'une des premières causes de mortalité au Mozambique) ainsi qu'un service pour la nutrition des patients dénutris, en particulier les enfants.

L’activité du centre de Zimpeto contribuera aussi à la formation du personnel de santé, un moteur pour les professionnels de santé du programme DREAM mais aussi pour l'ensemble du système de santé national mozambicain. Dans ce sens, le programme de Sant’Egidio est un exemple d'excellence italienne qui, grâce à un réseau étendu de collaborations scientifiques et académiques établies en Italie avec des universités et des organismes de recherche, a permis d'apporter en Afrique le meilleur des ressources italiennes.

Le programme DREAM, aconyme de “Disease Relief through Excellent and Advanced Means” (traitement des maladies par des moyens de pointe et d'excellence) représente une bonne pratique dans la lutte contre le SIDA, la malnutrition, mais aussi contre d'autres maladies infectieuses et pathologies chroniques, qui, grâce aux meilleurs protocoles diagnostiques et thérapeutiques, a trouvé à se réaliser en Afrique, le continent où les maladies font encore trop de victimes. Il s'agit d'un nouveau modèle de santé publique pour l'Afrique, commencé en février 2002 au Mozambique et actuellement présent dans dix pays africains : outre le Mozambique, le Malawi, la Tanzanie, le Kenya, la République de Guinée, le Swaziland, le Nigeria, la République Démocratique du Congo, le Cameroun, l'Angola. Son installation est prévue prochainement en République centrafricaine.

Voici les chiffres de Dream. Il existe aujourd'hui 46 centres de santé en fonction, équipés de 24 laboratoires de biologie moléculaire. 63 000 enfants sont nés sains dans le cadre du programme de prévention verticale et 330 000 malades séropositifs ont pu bénéficier de différentes manières des traitements, du diagnostic à l'assistance. En outre, des millions d'Africains ont profité ces dernières années du programme DREAM à travers des interventions d'éducation à la santé, le soutien nutritionnel, la distribution de filtres pour l'eau et de moustiquaires, des cours de prévention sur les lieux de travail, à la radio ou à la télévision.

DREAM est aussi un modèle d'efficacité économique et de gestion qui n'utilise que 4 % de son budget pour le fonctionnement et qui alloue les 96 % restants aux activités menées sur place, grâce à l'implication d'un nombre important de professionnels bénévoles qui soutiennent gratuitement le programme.

Vendredi, 11 novembre 2016
  10h

Rome - Palazzo Corsini
Via della Lungara, 10