Prière avec Marie, mère du Seigneur

Partager Sur


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

L'Esprit du Seigneur est sur toi.
Celui qui naîtra de toi sera saint.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Matthieu 13,36-43

Alors, laissant les foules, il vint à la maison. Ses disciples s'approchèrent et lui dirent : « Explique-nous clairement la parabole de l'ivraie dans le champ. »
Il leur répondit : « Celui qui sème le bon grain, c'est le Fils de l'homme ;
le champ, c'est le monde ; le bon grain, ce sont les fils du Royaume ; l'ivraie, ce sont les fils du Mauvais.
L'ennemi qui l'a semée, c'est le diable ; la moisson, c'est la fin du monde ; les moissonneurs, ce sont les anges.
De même que l'on enlève l'ivraie pour la jeter au feu, ainsi en sera-t-il à la fin du monde.
Le Fils de l'homme enverra ses anges, et ils enlèveront de son Royaume toutes les causes de chute et ceux qui font le mal ;
ils les jetteront dans la fournaise : là, il y aura des pleurs et des grincements de dents.
Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Celui qui a des oreilles, qu'il entende !

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Nous sommes, Seigneur, tes serviteurs
qu'il nous advienne selon ta Parole.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Les disciples demandent à Jésus des explications au sujet de la parabole du bon grain et de l'ivraie. Il existe des moments d'intimité entre Jésus et ses disciples, au cours desquels il est plus aisé de poser des questions et de faire des confidences. Nous pouvons comparer ces moments-là à ceux que vit toute communauté lorsqu'elle se recueille dans la prière commune. " Là où deux ou trois sont réunis en son nom ", Jésus est présent. L'écoute en commun de la Parole de Dieu a une valeur et une grâce toute particulière, qui vient justement de sa présence. Une fois les disciples rassemblés, Jésus leur explique cette parabole presque mot à mot, image après image, afin que rien ne demeure obscur. C'est le sens de ce rapport d'amitié, souligné notamment par Jean lorsque, par exemple, Jésus dit aux disciples : " Je ne vous appelle plus serviteurs [...] car tout ce que j'ai entendu de mon Père, je vous l'ai fait connaître. " (Jn15, 15) L'amitié avec Jésus nous permet de pénétrer le sens de l'Évangile de manière plus profonde. Jésus explique aux disciples que le bon grain et l'ivraie poussent ensemble. Il n'y a pas de champs séparés, comme dans une division manichéenne, d'un côté les bons, de l'autre côté les méchants. L'ivraie, le mal, est présente dans le monde et dans le cœur des croyants, ainsi que dans la communauté des disciples elle-même. Le bien et le mal habitent en chaque peuple, en chaque culture, en chaque communauté, en chaque cœur. Et alors qu'au cours de l'histoire nous vivons le temps de la patience, à son terme, il y aura la moisson, le temps du jugement et de la séparation. Dans le cœur du Seigneur, il y a toujours l'espérance que l'ivraie puisse se changer en bon grain, ce dont nous sommes tous responsables. Il faut des croyants qui s'engagent à transformer cette part d'ivraie qui est en eux, ainsi qu'à transformer celle qui se trouve dans le cœur des autres.