Prière de Pâques

Partager Sur


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Le Christ est ressuscité !
Il est vraiment ressuscité !

Alléluia, alléluia, alléluia.

Actes des Apôtres 2,36-41

Que toute la maison d’Israël le sache donc avec certitude : Dieu l’a fait Seigneur et Christ, ce Jésus que vous aviez crucifié. »
Les auditeurs furent touchés au cœur ; ils dirent à Pierre et aux autres Apôtres : « Frères, que devons-nous faire ? »
Pierre leur répondit : « Convertissez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus Christ pour le pardon de ses péchés ; vous recevrez alors le don du Saint-Esprit.
Car la promesse est pour vous, pour vos enfants et pour tous ceux qui sont loin, aussi nombreux que le Seigneur notre Dieu les appellera. »
Par bien d’autres paroles encore, Pierre les adjurait et les exhortait en disant : « Détournez-vous de cette génération tortueuse, et vous serez sauvés. »
Alors, ceux qui avaient accueilli la parole de Pierre furent baptisés. Ce jour-là, environ trois mille personnes se joignirent à eux.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Le Christ est ressuscité !
Il est vraiment ressuscité !

Alléluia, alléluia, alléluia.

Les paroles de cette première prédication de l'apôtre Pierre touchent nos cœurs qui sont à l'écoute. Les Actes des apôtres rapportent que tous ceux qui l'écoutaient " furent touchés au cœur ". C'est le devoir de chaque prédication : toucher le cœur de celui qui écoute et le transpercer, jusqu'à l'interroger. La Lettre aux Hébreux dira que la Parole de Dieu est comme une épée à deux tranchants qui pénètre au plus profond du cœur. Touchés au cœur, les auditeurs se tournent aussitôt vers Pierre et lui posent une question, simple mais fondamentale : " Frères, que devons-nous faire ? " C'est la question que chaque prédication doit susciter. Pierre propose en réponse l'Évangile, levain d'une nouvelle société, énergie qui conduit à concevoir et à vivre dans un mode nouveau les relations entre les hommes. L'Évangile, en fait, n'a pas l'arrogance de dicter un programme socialement parfait. Il requiert une conversion du cœur. C'est dans le changement du cœur que commence le changement du monde. Le monde peut changer avec les hommes et les femmes qui ont un cœur non pas de pierre, mais rempli de cet amour qui pousse à donner sa vie pour les autres. Celui qui accueille l'Évangile n'est plus esclave de la solitude et de l'égoïsme, mais il participe à la victoire de l'amour sur la haine, de la vie sur la mort. Luc note que " ceux qui avaient accueilli la parole de Pierre furent baptisés. Ce jour-là, environ trois mille personnes se joignirent à eux " (v. 41). L'Évangile générait la communauté. Et les traits de cette nouvelle communauté sont bien délimités : l'écoute des enseignements des apôtres, l'union fraternelle, la fraction du pain et la prière, le partage des biens. C'est la description de chaque communauté chrétienne d'hier et d'aujourd'hui. Chaque génération chrétienne, la nôtre aussi, est appelée à se confronter à cette page des Actes des apôtres. Quand on évoque la réforme de l'Église, on entend justement cette " forme " qu'avait l'Église de l'Antiquité. C'est la prophétie que les Actes continuent de nous proposer pour que nous puissions la réaliser.