Prière de la Vigile

Partager Sur


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Celui qui vit et croit en moi,
ne mourra pas.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Luc 14,1.7-11

Un jour de sabbat, Jésus était entré dans la maison d'un chef des pharisiens pour y prendre son repas, et ces derniers l'observaient.
Jésus dit une parabole aux invités lorsqu'il remarqua comment ils choisissaient les premières places, et il leur dit :
« Quand quelqu'un t'invite à des noces, ne va pas t'installer à la première place, de peur qu'il ait invité un autre plus considéré que toi.
Alors, celui qui vous a invités, toi et lui, viendra te dire : “Cède-lui ta place” ; et, à ce moment, tu iras, plein de honte, prendre la dernière place.
Au contraire, quand tu es invité, va te mettre à la dernière place. Alors, quand viendra celui qui t'a invité, il te dira : “Mon ami, avance plus haut”, et ce sera pour toi un honneur aux yeux de tous ceux qui seront à la table avec toi.
En effet, quiconque s'élève sera abaissé ; et qui s'abaisse sera élevé. »

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu,
dit le Seigneur.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Jésus se trouve chez le pharisien qui l'avait invité pour un repas et il observe comment les invités recherchent les premières places. C'est une attitude très répandue dans la vie, même de nos jours et non seulement lorsqu'on est à table: chacun recherche toujours la première place, au moins en prétendant toute l'attention pour soi, en exigeant la considération des autres. Tous, nous en avons l'expérience, à commencer par nous-mêmes. C'est une habitude qui n'est pas près de disparaître. Bien au contraire, les difficultés de la vie, loin de faire croître l'esprit de solidarité, nous poussent souvent vers une quête encore plus anxieuse de la première place. Mais un tel comportement rend la vie, la nôtre tout autant que celle d'autrui, encore plus amère et violente. Jésus entend suggérer aux disciples, comme leur trait distinctif, une attitude d'humilité et d'attention à l'égard des autres. Les paroles de Jésus exhortent les disciples à s'abstenir de chercher la première place, non pas tant comme simple exhortation à la bonne éducation, mais bien comme règle de vie. Et il précise que c'est le Seigneur qui donne à chacun la dignité et l'honneur qui lui reviennent. Ce n'est pas à nous de choisir la place à occuper, en vantant peut-être même nos mérites ; c'est le Seigneur qui nous désigne le lieu où nous pouvons témoigner de l'amour qu'il nous a donné. Et, en tout cas, il est bon que l'une des règles de la vie ce soit de prêter attention aux autres, surtout aux plus faibles, avant qu'à soi-même. C'est vers ces derniers que le Seigneur tourne son regard particulier. C'est une sorte de loi biblique qui renverse les critères de jugement de ce monde : celui qui se reconnaît humble et pécheur, est exalté par Dieu, tandis que celui qui prétend d'être reconnu et de s'asseoir aux premières places, risque de s'auto-exclure du festin. C'est pourquoi Jésus affirme: "Qui s'exalte sera abaissé et qui s'abaisse sera exalté". Ce n'est pas seulement une règle chrétienne, c'est aussi une attitude d'exquise sagesse humaine.