Hier, j'ai été enseveli avec le Christ,
Aujourd'hui je ressuscite avec toi qui es ressuscité.
Avec toi j'ai été crucifié,
souviens-toi de moi, Seigneur, dans ton Royaume.

"; $cAlleluia2="

Hier, j'ai été enseveli avec le Christ,
Aujourd'hui je ressuscite avec toi qui es ressuscité.
Avec toi j'ai été crucifié,
souviens-toi de moi, Seigneur, dans ton Royaume.

"; $aMenu[1]=array("Hymne",""); $aMenu[2]=array("Chant",""); $aMenu[3]=array("Première lecture",""); $aMenu[4]=array("Psaume responsorial",""); $aMenu[5]=array("Deuxième lecture",""); $aMenu[6]=array("Lecture de l'Évangile",""); $aMenu[7]=array("Homélie",""); $aMenu[8]=array("Chant responsorial",""); $aMenu[9]=array("Chant à Marie
Trisaghion",""); $aMenu[10]=array("Notre Père",""); $aMenu[11]=array("Chant final",""); $aMenu[12]=array("La priere","../index.htm"); $aMenu[13]=array("Home page","../../index.html"); $aSez[1]=array("=GetCantoIniziale"); $aSez[2]=array("canto_della_luce"); $aSez[3]=array("=GetLettura1"); $aSez[4]=array("=GetSalmo"); $aSez[5]=array("=GetLettura2"); $aSez[6]=array("=GetMemoria","=GetLetturaV"); $aSez[7]=array("=GetOmelia"); $aSez[8]=array("canto_incenso","intercess_domenicale"); $aSez[9]=array("gioisci","trisaghion"); $aSez[10]=array("pater"); $aSez[11]=array("=GetCantoFinale"); $nVociMenu=13; $cTempo="ORDINARIO"; $cPreghiera="domenica"; $cSalmo="112"; $cVersetti1="Amos 8,4-7"; $cVersetti2="1 Timothée 2,1-8"; $cVersettiV="Luc 16,1-13"; $cLettura1="Écoutez ceci, vous qui écrasez le pauvre et voudriez faire disparaître les humbles du pays,

vous qui dites : " Quand donc sera passée la néoménie pour que nous vendions du grain, et le sabbat, que nous écoulions le froment ? Nous diminuerons la mesure, nous augmenterons le sicle, nous fausserons les balances pour tromper.

Nous achèterons les faibles à prix d'argent et le pauvre pour une paire de sandales; et nous vendrons les déchets du froment. "

Yahvé l'a juré par l'orgueil de Jacob : Jamais je n'oublierai aucune de leurs actions.

"; $cLettura2="Je recommande donc, avant tout, qu'on fasse des demandes, des prières, des supplications, des actions de grâces pour tous les hommes,

pour les rois et tous les dépositaires de l'autoritié, afin que nous puissions mener une vie calme et paisible en toute piété et dignité.

Voilà ce qui est bon et ce qui plaît à Dieu notre Sauveur,

lui qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité.

Car Dieu est unique, unique aussi le médiateur entre Dieu et les hommes, le Christ Jésus, homme lui-même,

qui s'est livré en rançon pour tous. Tel est le témoignage rendu aux temps marqués

et dont j'ai été établi, moi, héraut et apôtre - je dis vrai, je ne mens pas -, docteur des païens, dans la foi et la vérité.

Ainsi donc je veux que les hommes prient en tout lieu, élevant vers le ciel des mains pieuses, sans colère ni dispute.

"; $cLetturaV="Il disait encore à ses disciples : " Il était un homme riche qui avait un intendant, et celui-ci lui fut dénoncé comme dilapidant ses biens.

Il le fit appeler et lui dit : "Qu'est-ce que j'entends dire de toi ? Rends compte de ta gestion, car tu ne peux plus gérer mes biens désormais. "

L'intendant se dit en lui-même : "Que vais-je faire, puisque mon maître me retire la gérance ? Piocher ? je n'en ai pas la force ; mendier ? j'aurais honte...

Ah ! je sais ce que je vais faire, pour qu'une fois relevé de ma gérance, il y en ait qui m'accueillent chez eux. "

" Et, faisant venir un à un les débiteurs de son maître, il dit au premier : "Combien dois-tu à mon maître ?" -

"Cent barils d'huile", lui dit-il. Il lui dit : "Prends ton billet, assieds-toi et écris vite cinquante. "

Puis il dit à un autre : "Et toi, combien dois-tu ?" - "Cent mesures de blé", dit-il. Il lui dit : "Prends ton billet, et écris quatre-vingts. "

" Et le maître loua cet intendant malhonnête d'avoir agi de façon avisée. Car les fils de ce monde-ci sont plus avisés envers leurs propres congénères que les fils de la lumière.

" Eh bien ! moi je vous dis : faites-vous des amis avec le malhonnête Argent, afin qu'au jour où il viendra à manquer, ceux-ci vous accueillent dans les tentes éternelles.

Qui est fidèle en très peu de chose est fidèle aussi en beaucoup, et qui est malhonnête en très peu est malhonnête aussi en beaucoup.

Si donc vous ne vous êtes pas montrés fidèles pour le malhonnête Argent, qui vous confiera le vrai bien ?

Et si vous ne vous êtes pas montrés fidèles pour le bien étranger, qui vous donnera le vôtre ?

" Nul serviteur ne peut servir deux maîtres : ou il haïra l'un et aimera l'autre, ou il s'attachera à l'un et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et l'Argent. "

"; $cMemoria="25e dimanche du Temps Ordinaire"; $cOmelia="L’Évangile parle d’un gérant et des trafics plus ou moins licites auxquels celui-ci se livre. C’est un passage qui peut paraître à première vue bien étrange. Jésus semble en effet donner en exemple à ses disciples un homme qui se montre désinvolte et peu digne de confiance dans l’administration des biens d’autrui. Or il convient de replacer ce texte évangélique dans son contexte pour le comprendre correctement. Au chapitre 16, l’évangéliste saint Luc avait rapporté l’enseignement de Jésus sur l’usage des richesses, en lien avec le chapitre précédant où, avec la parabole de « l’enfant prodigue », il était question des dommages causés par la volonté de n’utiliser les richesses que pour son compte. Le texte de l’Évangile entend affirmer que le problème ne se situe pas tant au niveau des biens eux-mêmes que du cœur de ceux qui en font usage, comme l’écrit l’Évangile de saint Matthieu : « Là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur » (Mt 6, 21). La question centrale consiste à vérifier où nous plaçons notre cœur, vers où s’orientent toutes nos vraies préoccupations.
Dans ce contexte, Jésus parle donc de l’intendant d’une grande propriété, qui est accusé auprès de son maître d’accomplir sa tâche de manière illégitime. Les faits dont on l’accuse doivent être patents, puisque son maître décide de le licencier sur le champ. Il ne lui laisse que le temps de préparer et de lui remettre tous les registres. Mais l’histoire présente alors un tournant imprévu. Ce gérant se voit confronté à une alternative dont les propositions lui semblent toutes les deux impossibles : se mettre soit à mendier soit à travailler la terre, deux issues également insupportables à ses yeux. Pour s’y soustraire, il imagine une autre tromperie aux dépens de son maître. Il fait le tour des débiteurs de son maître, parvient à les corrompre et efface de leurs dettes d’importantes sommes d’argent. En retour, ils s’engagent à l’accueillir et à l’entretenir une fois qu’il aura été licencié. L’impression qui ressort est celle d’un homme sans aucun scrupule. Aussi la conclusion de l’évangéliste est-elle étonnante : « Ce gérant trompeur, le maître fit son éloge : effectivement, il s’était montré habile » (v. 8).
Il est évident que le maître n’approuve pas le fait que son gérant l’ait volé à deux reprises. Il n’en reste pas moins surpris par l’habileté de cet administrateur à se tirer du mauvais pas dans lequel sa conduite malhonnête l’avait conduit. En somme, Jésus ne fait pas l’éloge de l’escroquerie. Encore moins recommande-t-il à ses disciples de voler avec habileté pour se faire des amis. Assurément, cet homme n’est pas compté parmi les « fils de la lumière », mais plutôt parmi les « fils de ce monde ». Ce qui est donné en exemple, c’est l’habileté de cet homme à se procurer son salut. Cette habileté, que beaucoup savent employer dans la gestion de leur vie ordinaire, Jésus veut que nous la transférions sur le plan du salut. En d’autres termes, Jésus semble dire à ceux qui l’écoutent : « Ce gérant, comment obtient-il son salut ? Comment fait-il pour éviter de travailler la terre ou de mendier ? Comment s’assure-t-il un avenir ? ». La réponse est : « En étant généreux avec des débiteurs ». En effet son avenir et sa vie même dépendent de sa générosité. C’est par elle qu’il s’attache les débiteurs de son maître. Jésus ajoute : « Faites-vous des amis avec l’argent trompeur, afin que, le jour où il ne sera plus là, ces amis vous accueillent dans les demeures éternelles » (v. 9).
Se faire des amis. Prenons toutefois garde que l’amitié ne s’achète pas ; elle se construit grâce à la générosité d’un cœur prêt et disponible. C’est le centre de la parabole d’aujourd’hui : la générosité envers les débiteurs (c’est-à-dire envers les pauvres et les faibles) sauve notre vie et notre avenir. Soyez amis des pauvres et vous serez sauvés. Voilà cette « habileté » demandée par l’Évangile de ce jour. C’est à nous, ses disciples, qu’il la demande. Il la demande aux pays riches, pour qu’ils comprennent que leur salut, sur cette terre, dépend d’une attention renouvelée aux pays pauvres ; pour qu’ils ne les abandonnent pas à leurs problèmes, et (pourquoi pas ?) pour qu’ils leur remettent la dette qu’ils ne parviendront jamais à payer et qui les pousse toujours plus vers l’abîme.
Le commentaire le plus efficace de cette parabole est sans doute la parole de Jésus que rapporte Paul lorsqu’il fait ses adieux aux responsables de la communauté d’Éphèse : « Il y a plus de joie à donner qu’à recevoir » (Ac 20, 35). Paul leur laissait cette parole comme une sorte de résumé de la vie. C’est une indication toute simple sur le chemin du bonheur et de la joie. Pourquoi sommes-nous tristes ? Pourquoi nos journées se passent-elles souvent sans joie ? Nous n’avons pas compris que la joie ne consiste pas à recevoir, mais à donner. Habitués à chercher à accumuler pour nous-mêmes, pour notre profit, parfois de manière compulsive, nous ne parvenons pas à goûter la beauté de la générosité et de la gratuité, la joie du don de soi en faveur d’autrui. Il ne s’agit pas ici d’héroïsme. Il suffit parfois de partager une heure de notre temps, mais de notre plein gré et généreusement, avec celui qui est seul et dans le besoin. Il suffit de partager un moment d’amitié, d’apporter une petite aide matérielle, de faire une visite à l’hôpital, de dire un simple mot de réconfort. D’autres paroles de Jésus nous reviennent à l’esprit : « J’avais faim et vous m’avez donné à manger » (Mt 25, 35). Voilà le chemin de la joie. L’autre chemin, celui qui consiste à se protéger en cherchant à obtenir pour soi-même, n’apporte que tristesse."; ?> ".$cTit_Salmo."

"); if (is_file($cFile)) { print utf8_encode(file_get_contents($cFile)); } else { print utf8_encode("Salmo non trovato : ".$cValore); } } return $function_ret; } //----------------------------------------------------------- function GetAlleluia() { $function_ret="";extract($GLOBALS); if ((strtoupper($cTempo)=="QUARESIMA") || (strtoupper($cTempo)=="SETTIMANA SANTA")) { $cAlleluia=$cAlleluia_2; } else { $cAlleluia=$cAlleluia_1; } $function_ret=$cAlleluia; return $function_ret; } //----------------------------------------------------------- function GetLettura() { $function_ret="";extract($GLOBALS); $cAlleluia=GetAlleluia(); print utf8_encode("

".$cTit_Lettura."

"); print utf8_encode("

".$cAlleluia."

"); print utf8_encode($cAlleluia1); print utf8_encode("

".$cAlleluia."

"); print utf8_encode("

".$cVersettiV."

"); print utf8_encode("

".$cLetturaV."

"); print utf8_encode("

 

"); print utf8_encode("

".$cAlleluia."

"); print utf8_encode($cAlleluia2); print utf8_encode("

".$cAlleluia."

"); return $function_ret; } //----------------------------------------------------------- function GetLettura1() { $function_ret="";extract($GLOBALS); print utf8_encode("

".$cTit_Lett_1."

"); print utf8_encode("

".$cVersetti1."

"); print utf8_encode("

".$cLettura1."

"); return $function_ret; } //----------------------------------------------------------- function GetLettura2() { $function_ret="";extract($GLOBALS); print utf8_encode("

".$cTit_Lett_2."

"); print utf8_encode("

".$cVersetti2."

"); print utf8_encode("

".$cLettura2."

"); return $function_ret; } //----------------------------------------------------------- function GetLetturaV() { $function_ret="";extract($GLOBALS); $cAlleluia=GetAlleluia(); print utf8_encode("

".$cTit_Lett_V."

"); print utf8_encode("

".$cAlleluia."

"); print utf8_encode($cAlleluia1); print utf8_encode("

".$cAlleluia."

"); print utf8_encode("

".$cVersettiV."

"); print utf8_encode("

".$cLetturaV."

"); print utf8_encode("

 

"); print utf8_encode("

".$cAlleluia."

"); print utf8_encode($cAlleluia2); print utf8_encode("

".$cAlleluia."

"); return $function_ret; } //----------------------------------------------------------- function GetMemoria() { $function_ret="";extract($GLOBALS); print utf8_encode("

".$cMemoria."


"); return $function_ret; } //----------------------------------------------------------- function GetOmelia() { $function_ret="";extract($GLOBALS); print utf8_encode("

".$cTit_Omelia."

"); print utf8_encode("

".$cOmelia."

"); return $function_ret; } //----------------------------------------------------------- function GetCommento() { $function_ret="";extract($GLOBALS); print utf8_encode("

".$cTit_Commento."

"); print utf8_encode("

".$cOmelia."

"); return $function_ret; } //----------------------------------------------------------- function GetCantoIniziale() { $function_ret="";extract($GLOBALS); if (strtoupper($cTempo)=="QUARESIMA") { $cCanto="inno_di_quaresima"; } else if (strtoupper($cTempo)=="SETTIMANA SANTA") { $cCanto="inno_di_quaresima"; } else { $cCanto="malgrado_la_pietra"; } GetCanto($cCanto); return $function_ret; } //----------------------------------------------------------- function GetCantoFinale() { $function_ret="";extract($GLOBALS); if (strtoupper($cTempo)=="QUARESIMA") { $cCanto="inno_di_quaresima"; } else if (strtoupper($cTempo)=="SETTIMANA SANTA") { $cCanto="inno_di_quaresima"; } else { $cCanto="sara_saldo"; } GetCanto($cCanto); return $function_ret; } //----------------------------------------------------------- function GetInvitatorio() { $function_ret="";extract($GLOBALS); $cFile=$DOCUMENT_ROOT."/".strtolower($cLingua)."/preghiera/testi/invitatorio.php"; include $cFile; return $function_ret; } //----------------------------------------------------------- function GetCanto($cCanto) { $function_ret="";extract($GLOBALS); if ($cCanto!="") { $cFile=$DOCUMENT_ROOT."/".strtolower($cLingua)."/preghiera/testi/".$cCanto.".htm"; if (is_file($cFile)) { print utf8_encode(file_get_contents($cFile)); } else { print utf8_encode("Canto non trovato : ".$cCanto); } } return $function_ret; } //----------------------------------------------------------- function GetCantoNew($cCanto) { $function_ret="";extract($GLOBALS); if ($cCanto!="") { $cFile=$DOCUMENT_ROOT."/".strtolower($cLingua)."/preghiera/testi/".$cCanto; if (is_file($cFile)) { print utf8_encode(file_get_contents($cFile)); } else { print utf8_encode("Canto non trovato : ".$cCanto); } } return $function_ret; } ?> <? echo $cTit_CSE;?> - <? echo $cTit_Preghiera;?>


"."\r\n"; } ?>
"; print ""; print "

"; print "".$cComando." "; print "

 

 

"; } ?>
"; if (isset($aSez[$nPagAtt][$x])) { $cComando=$aSez[$nPagAtt][$x]; if (substr($cComando,0,1)=="=") { eval(substr($cComando,1) . "();"); } else { GetCanto($cComando); } } print "


  pagina precedente"; $cValore=$aMenu[$nPagAtt+1][1]; if ($cValore=="") { $cValore="?nPag=".$nPagAtt+1; } print "pagina successiva"; ?>
<? echo $cTit_CSE;?> - <? echo $cTit_Preghiera;?>


"."\r\n"; } ?>
"; print ""; print "

"; print "".$cComando." "; print "

 

 

"; } ?>
"; if (isset($aSez[$nPagAtt][$x])) { $cComando=$aSez[$nPagAtt][$x]; if (substr($cComando,0,1)=="=") { eval(substr($cComando,1) . "();"); } else { GetCanto($cComando); } } print "


  pagina precedente"; $cValore=$aMenu[$nPagAtt+1][1]; if ($cValore=="") { $cValore="?nPag=".$nPagAtt+1; } print "pagina successiva"; ?>
La prière chaque jour | Communauté de Sant'Egidio

Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

change language
vous êtes dans: home - la prière - la priè...que jour contactsnewsletterlink

Soutenez la Communauté